Un comptable pour la déclaration fiscale de l’indépendant ?

Vous êtes indépendant à titre principal ou complémentaire ? Cela impacte forcément sur votre imposition. Mais comment gérer cet aspect de votre comptabilité ? Comment être certain de ne pas faire d’erreur ? Faut-il faire appel à un comptable ? La comptabilité des indépendants restes un domaine complexe. Les réponses ci-dessous.

Les revenus et leur imposition

En remplissant votre déclaration fiscale, vous savez que vous devez déclarer plusieurs types de revenus. Ceux-ci sont plus ou moins imposés, selon leur catégorie et leur montant total.
Il existe différentes catégories de revenus :

  • Les revenus nets immobiliers
  • Les revenus nets de capitaux et mobiliers
  • Les revenus nets professionnels
  • Les autres revenus nets

C’est l’addition du montant de vos revenus dans ces 4 catégories qui vous donnera le premier montant sur base duquel vous allez calculer votre imposition. Ce montant total s’appelle le revenu imposable.

Dépenses et frais déductibles

Il existe quantité de frais et dépenses, plus ou moins déductibles (notez que certaines ne le sont pas du tout). On entend par déductible : Qui peut être soustrait de votre revenu imposable afin de diminuer votre enveloppe fiscale et donc votre impôt final. Un bon comptable saura conseiller les indépendants à ce sujet.
Il va s’agir potentiellement de toutes les dépenses que vous réalisez à titre professionnel.
Par exemple : L’achat d’un véhicule, les frais de carburant, le matériel de travail, un ordinateur, etc.
Attention cependant, toutes ces dépenses ne peuvent pas être déduites en totalité. Il sera nécessaire de déterminer le pourcentage privé d’utilisation de l’objet de la dépense, qui lui, ne peut être déduit (exemple: un véhicule que vous utilisez également pour vos déplacement privés).
En tous les cas, il existe deux façons de déduire ces frais:

  • En frais réel
  • En frais forfaitaire

Ce choix s’orientera simplement vers l’option la plus avantageuse pour vous, c’est à dire celle qui permettra de réduire votre enveloppe d’imposition au maximum. Cela se calcule au cas par cas, selon les règles en la matière et ce calcul n’est pas toujours aisé. N’hésitez pas à en discuter avec votre comptable.

Calcul de l’imposition

Une fois l’enveloppe du total des revenus nets déterminée et tous les frais déduits, il reste une certaine somme, qui s’appelle la base imposable. De cette base, un certain montant est tout bonnement exonéré d’impôt. Ce montant varie d’année en année et dépend également de votre situation. A titre indicatif, il se situait en 2010 à 6.990 €.
Le montant restant : Base imposable – Quotité exonérée = Montant annuel net imposable.
Ce montant annuel net imposable sert de base au calcul de votre impôt. Le pourcentage d’imposition découle directement de vos revenus et est calculé par tranches :

Notez que vous pouvez bénéficiez de certaines autres réductions d’impôts (en cas d’enfant à charge, assurances, épargnes, etc.).

Eviter les erreurs grâce à un comptable ?

Dans certains cas, la comptabilité peut être relativement simplifiée. Cependant, la plupart du temps, une bonne connaissance en la matière permet d’économiser des sommes importantes et de réduire votre enveloppe fiscale plus que vous ne l’imaginiez. La meilleure option reste de confier votre comptabilité à un professionnel comptable. Celui-ci pourra vous guider dans vos choix et très souvent, se charger de remplir votre déclaration fiscale à votre place.